-18

Certains contenus sur les pages suivantes sont de nature érotique ou pornographique. Si tu ne souhaites pas voir un tel contenu, ou si la législation dans ton pays ne t'autorise pas à le faire, n'entre pas sur ce site.

Les Priapiques

Cum cunno mihi mentula est vocanda.

Action ou Vérité ?

J'aime bien les jeux érotiques, comme on faisait quand on avait quinze ans, ces petits jeux où le perdant se voyait désigner un gage sexuel. Embrasser Machin ou Machine, enlever un vêtement, montrer une partie de son anatomie… Évidemment, chacun faisait exprès de perdre, parce qu'il voulait embrasser Machin ou montrer sa bite à Machine ; mais tout en faisant semblant d'être déçu de ne pas avoir gagné, pour ne pas que le stratagème soit trop évident ! Le jeu pouvait se prolonger assez longtemps, faisant ainsi monter lentement la tension sexuelle ; ce qui décuplait le plaisir lorsque la soirée basculait enfin dans l'action proprement dite.

Chez les homos, hélas, ces petits jeux préliminaires de nature à pimenter la vie sexuelle fonctionnent beaucoup moins bien. Voici par exemple comment se passe une partie de « Action ou Vérité ? » entre garçons. (Attention, sois bien attentif, ça va très vite.)

— On joue à Action ou Vérité ?
— Oh oui bonne idée, vas-y, commence !
— Bon alors. Action ou vérité ?
— Action !
— Suce-moi la bite.
— Ok.

Inutile de dire que ça ménage peu de temps pour laisser la tension sexuelle s'installer. L'avantage, c'est qu'on ne passe pas la moitié de la soirée à se demander si on va finir par baiser. L'inconvénient, c'est que c'est tout de même un peu dommage.

1
2 commentaires


Commentaires

1. Seb_Sbg – le 24/03/2013 à 23:13 – #
Ben quelle idée de commencer tout de suite par cette action. Justement, faut trouver autre chose et y aller crescendo :) comme :
- Mets toi torse nu
- Enfile ce harnais.
- Mets toi sur le sling

Enfin tu vois se que je veux dire :mrgreen:
2. Virgile – le 25/03/2013 à 19:56 – #
Tu veux dire qu'au lieu de jouer 1 minute, on va jouer 3 minutes ? Quel progrès ! ;-)

Poster un commentaire

Les commentaires sont désactivés sur cette entrée.