Oui, je sais bien Monsieur le Juge, les apparences sont contre moi. Cette annonce que j’ai fait paraître, là. « Pizzeria recrute livreurs impérativement hétérosexuels. » Ce n’est pas ce que vous croyez, ce n’est pas du tout de la discrimination ou de l’homophobie ! Il faut que je vous explique.

Mon restaurant est situé en plein quartier gay. La majorité des livraisons à domicile se font chez des homos. Et vous ne le savez sans doute pas, Monsieur le Juge, mais la plupart des homos fantasment sur les livreurs de pizza, voyez-vous ? Résultat : mes clients offrent constamment à mes livreurs des pourboires, comment dirais-je, en nature, vous comprenez ? Une petite gâterie par-ci, une petite gâterie par-là… Moi sur le principe ça ne me gêne pas, mes livreurs sont jeunes, il faut bien qu’ils s’amusent. Et puis personne ne refuse une petite pipe, surtout comme ça, sans conséquence, entre deux portes ! Vous refuseriez ça, vous, Monsieur le Juge ? Ah ah ! Bien sûr que non. Alors imaginez des beaux garçons de 16 ou 17 ans qui ne pensent qu'au sexe. Les pourboires en nature, ils adorent ça !

Non, le problème, c’est la fin de la soirée. Au début, c’est rapide, le livreur dépose la pizza, encaisse l’addition, se fait sucer, en dix minutes l’affaire est réglée et le livreur est de retour au restaurant, prêt pour la livraison suivante. Mais au dixième client ? Eh bien, mes pauvres livreurs ont les couilles aussi vides et ratatinées que des olives sur une quattro stagioni, et la petite gâterie prend nettement plus de temps ! Vingt, trente minutes, parfois davantage ! Et moi, pendant ce temps, qui livre mes commandes en attentes ? Les pizzas mettent trop longtemps à arriver, ou bien elles arrivent froides, et c’est mauvais pour les affaires, ça, Monsieur le Juge.

Alors voilà, je cherche des livreurs exclusivement hétérosexuels. Comme ça, plus de pourboires en nature, plus de retard dans mes livraisons, plus de pizzas froides. C’est aussi simple que ça. Vous n’avez tout de même pas cru un moment que j’étais homophobe, quand même ? Allons, voyons.

Bon, et puis, vous me donnerez votre adresse, hein, Monsieur le Juge. Je vous ferai livrer une pizza gratuite pour vous remercier ! Dites-moi, vous préférez les blonds ou les bruns ?

4
Laisser un commentaire