La perspective d’un week-end en Bretagne se rapproche. Faire la route, ça m’a toujours fait fantasmer. En vertu du théorème qui affirme que l’herbe est plus verte ailleurs, et aussi en vertu du principe que j’ai déjà baisé avec tous les mecs habitant dans un rayon de 10 km autour de chez moi et que j’aimerais bien changer d’air, je m’imagine toujours qu’à l’autre bout de la France, il y a des garçons incroyables à découvrir et des expériences sensationnelles à vivre.

Le fantasme ultime, ce serait une route du sexe. La sécurité routière le rabâche à longueur de panneaux lumineux : toutes les deux heures, la pause s’impose. Appliquons le principe au pied de la lettre ! Un peu de route, un petit câlin à Chartres. Un peu de route, une petite pipe au Mans. Un peu de route, une branlette à Laval. Un peu de route, une bonne sodo à Rennes. Un peu de route, un plan abattage à Lorient. Un peu de route, bondage à Quimper. Tu vois le genre.

C’est sûrement impossible à organiser en pratique, trouver autant de mecs, dans autant de villes, tous disponibles le même jour et aux bons horaires, qu’aucun ne pose de lapin… Mais en théorie, miracle d’internet et des sites de rencontre, c’est faisable. Et le simple fait que ce soit théoriquement faisable va suffire à ce que je fasse toute la route dans un état d’excitation terrible !

0
Laisser un commentaire